French English

L'appli et le beau temps dans les parcs naturels

Iledefrance.fr a testé la toute nouvelle appli mobile « Parcs naturels IDF » pour préparer sa prochaine mise au vert dans le Vexin français.

© Jean-Marc Armani/Picturetank

Au nombre de quatre à ce jour en Île-de-France, les parcs naturels représentent 18% du territoire. Alors pour ne pas se perdre, nous avons décidé de tester la toute nouvelle appli mobile « parcs naturels IDF » disponible gratuitement sur l’App Store et Google Play. L’objectif : préparer notre prochaine mise au vert.

Une fois celle-ci téléchargée, il s’agit en premier lieu de choisir son parc. Pour nous, ce sera le Vexin français, à cheval sur le Val-d’Oise et les Yvelines. Mais comment s’y rendre ? Aucun problème, l’appli nous dit tout, qu’il s’agisse des transports en commun ou des routes.

Et on fait quoi ? Nature, sensations fortes, vieilles pierres ? Famille, amis ? « Parcs naturels IDF » propose de filtrer les activités selon ses envies. Pour nous ce sera une visite du château de la Roche-Guyon, une balade le long de la chaussée Jules César et un arrêt à la brasserie du Vexin afin de découvrir le Vexin Cola… À noter pour les sportifs et les coureurs du dimanche, il est possible de sélectionner des itinéraires en fonction de son mode de déplacement : à pied, à vélo et même à cheval.

Un système de géolocalisation pour se repérer

Comment on se repère ? Grand soulagement, l’appli est dotée d'un système de géolocalisation pour éviter d'avoir à semer des petits cailloux. Et si on a envie de rester plus longtemps ? Là encore, l’appli propose une sélection de gîtes, d’hôtels et de restaurants arborant la marque "Parc". Ce label garantit des produits 100% locaux et un fonctionnement respectueux de l’environnement.

Maintenant, il n'y a plus qu'à s'assurer que notre portable soit bien chargé avant de prendre le chemin du Vexin.

 

 

Monoxyde de carbone

Danger !

monox-carboneEn France les intoxications au monoxyde de carbone sont une source importante d'hospitalisation et de décès (une cinquantaine par an).

Les appareils à l'origine de ces intoxications ont été majoritairement les chaudières, les chauffe-bains et les barbecues/braseros.

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.