French English

 I. Préface

En 1896, le ministre de l’Instruction Publique, des Beaux-Arts et des Cultes publiait une note engageant les instituteurs à « s’intéresser aux questions d’histoire locale et à rédiger des monographies afin qu’elles soient présentées à l’Exposition universelle de 1900 ».
 
L’Inspecteur d’Académie de la Seine-et-Oise précisait en 1898 : « L’idée des monographies communales n’est pas nouvelle en Seine-et-Oise. Nous en avons déjà quelques-unes d’un mérite réel, à l’intelligente initiative des instituteurs. Il y aurait tout profit à généraliser des études de ce genre et nulle date ne paraît mieux convenir à la réalisation de cette œuvre collective que celle de l’Exposition de 1900. L’ensemble des notices, rédigées par les instituteurs, constituerait une collection des plus intéressantes et des plus précieuses pour la connaissance de l’histoire et de la géographie locales et chacune d’elles, après l’Exposition, aurait sa place naturellement marquée dans les archives du département et des communes. Je recommande donc ce travail à tout l’intérêt de nos maîtres : je ne doute pas qu’ils ne répondent avec empressement à mon appel ».

M. Armand Barberot, instituteur à Guernes depuis le 29 septembre 1895, se mit au travail et présenta en 1899 la monographie qu’il avait rédigée. C’est ce texte que nous proposons ici.
Tout en sachant bien qu’il ne s’agit ni d’un véritable travail d’historien, ni d’un exercice littéraire, il nous a paru intéressant un siècle après, en l’an 2000, de mettre à la disposition de tous cette étude conservée aux archives départementales.
Nous en avons volontairement conservé l’intégralité : nous avons respecté son style et son orthographe afin de lui conserver son authenticité.*
Nous avons reproduit les illustrations qui figurent dans l’original dans la mesure où elles pouvaient l’être.

Pour rendre l’ouvrage plus attrayant, nous y avons adjoint la reproduction de cartes postales du village, de quelques années postérieures.

Ce document original et irremplaçable sur notre commune au début du siècle a, entre autres mérites, celui de rapporter fidèlement des témoignages aujourd’hui disparus ou difficilement accessibles.
C’est une « mémoire » qui en fixe le passé, permet d’apprécier les changements intervenus au fil des années et de mesurer le chemin parcouru.
Il peut donner à tous les habitants de notre commune la possibilité de retrouver « l’âme » du village.
Ce peut être aussi une première étape dans la découverte de Guernes, étape qui en appelle une seconde consacrée à l’histoire contemporaine de notre village.

Jean-Pierre MESSIN
Maire de Guernes


* AVERTISSEMENT
Contrairement à ce qui est précisé dans cette préface, il a été choisi ici, tout en respectant l’intégralité du texte et le travail de l’auteur, de corriger le style, l’orthographe et la ponctuation, excepté certaines phrases et expressions ainsi que quelques mots d’époque qui ont été conservés (essentiellement dans les paragraphes en italique) - ceci dans un souci de facilité de lecture et de compréhension du texte pour les lecteurs (notamment les plus jeunes) qui ne seraient pas familiers avec le français du XVIIIe et XIXe siècle.
 

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.