French English

Arbre de la Liberté

11 novembre 1920... 11 novembre 2009

Quand un marronnier disparaît…

Le samedi 1er août 2009, vers 13 heures, un bruit impressionnant retentit au bas de la rue de l’abbé Grouet. Percluse par l'âge et malgré un câble d'acier qui la soutenait depuis plusieurs années, une des branches maîtresses de notre « magnifique » marronnier communal venait de s'effondrer, sous l'assaut conjugué des insectes et de la pourriture. Aussitôt et par mesure de sécurité, M. le Maire interrompit la circulation tant dans la rue de l’abbé Grouet que dans la rue André Mendon.

Qui voulut un jour planter ce marronnier et pourquoi ?

Le compte-rendu du Conseil Municipal du 8 novembre 1920 précise que Monsieur Ernest Boiste, maire de Guernes, « donne connaissance au Conseil Municipal des instructions de M. le Préfet relatives à la célébration du 11 novembre. » Selon ces « instructions », cette fête célébrera le cinquantenaire de la fondation de la République, la IIIème République ; mais cette date commémorant aussi l'anniversaire de l’Armistice, l'armistice du 11 novembre 1918, lequel acheva la Première Guerre mondiale, « elle sera aussi la fête des « Morts pour la France » représentés par le soldat inconnu dont les restes seront déposés à l’arc de triomphe. »

Aussi, à Guernes, « le conseil se rendra en corps au cimetière ainsi que les enfants des écoles ; une couronne sera déposée sur la tombe des soldats qui y sont inhumés » et « un arbre de la liberté sera planté à l’entrée du pays. » Il s'agissait là de notre marronnier qui vient de se disloquer. Dans l’après-midi du lundi 3 août, entre 15 heures et 18 heures, un professionnel a progressivement tronçonné la ramure, puis le tronc, un tronc d’un mètre trente de diamètre, de notre marronnier, planté là le 11 novembre 1920. A la fin de cette « cérémonie », il ne subsistait plus que sa stèle : « Arbre de la Liberté / planté le 11 novembre 1920 / 50ème anniversaire de la République. »

Monoxyde de carbone

Danger !

monox-carboneEn France les intoxications au monoxyde de carbone sont une source importante d'hospitalisation et de décès (une cinquantaine par an).

Les appareils à l'origine de ces intoxications ont été majoritairement les chaudières, les chauffe-bains et les barbecues/braseros.

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.