French English

CAMY

Communauté d'Agglomération de Mantes en Yvelines

La coopération intercommunale est apparue voici plus de 120 ans avec la loi du 22 mars 1890 et la création de syndicats à vocation unique. Le mouvement s’est sensiblement amplifié et structuré au cours des dernières décennies. Au 1er janvier 2015, on comptait 2 133 établissements publics
de coopération intercommunale à fiscalité propre sur le territoire français dont 11 métropoles ; 9 communautés urbaines, 226 d’agglomération et 1 884 de communes ; 3 syndicats d’agglomération nouvelle. Il ne restait que 70 communes isolées (4 034 615 habitants) recensées pour la plupart en Île-de-France.

Sur l’axe Paris-Rouen-Le Havre, à 55 km de la capitale et 154 km de la côte normande, la communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines est située dans le département des Yvelines.

La communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines fédère 35 communes dont 2 villes-centres, Mantes-la-Jolie et Mantes-la-Ville, 9 communes péri-urbaines et 24 communes rurales soit 115 000 habitants. Mantes-la-Jolie et Mantes-la-Ville, cœur urbain de l’agglomération, accueillent 52 % de la population ainsi que la majorité des grands équipements intercommunaux.

camy plan region 800x453

Créée en 1999, elle a succédé au District urbain de Mantes né en 1966.

Les 35 communes : Arnouville lès-Mantes, Auffreville-Brasseuil, Boinville-en-Mantois, Breuil-Bois-Robert, Buchelay, Drocourt, Épône, Favrieux, Flacourt, Follainville-Dennemont, Fontenay-Mauvoisin, Fontenay-Saint-Père, Gargenville, Goussonville, Guernes, Guerville, Hargeville, Jouy-Mauvoisin, Jumeauville, La Falaise, Le Tertre-Saint-Denis, Magnanville, Mantes-la-Jolie, Mantes-la-Ville, Méricourt, Mézières-sur-Seine, Mousseauxsur-Seine, Perdreauville, Porcheville, Rolleboise, Rosny-sur-Seine, Sailly, Saint-Martin-la-Garenne, Soindres, Vert.

Les grandes dates de l'agglomération

  • 1966 : Création du District urbain de Mantes (Dum) regroupant Mantesla-Jolie, Mantes-la-Ville, Buchelay, Guerville, Magnanville, Rosny-sur-Seine et Porcheville.
  • 1972 : Intégration de Rolleboise.
  • 1999 : Transformation du Dum en communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines (Camy).
  • 2004 : Intégration de Drocourt, Follainville-Dennemont, Méricourt et Mousseaux-sur-Seine.
  • 2010 : Intégration d’Auffreville-Brasseuil, Arnouville-lès-Mantes, Breuil-
    Bois-Robert, Hargeville et Sailly.
  • 2012 : Intégration de Boinville-en-Mantois, Épône, Favrieux, Flacourt, Goussonville, Jouy-Mauvoisin, Jumeauville, La Falaise, Le Tertre-Saint-Denis, Mézières-sur-Seine, Perdreauville, Soindres et Vert.
  • 2013 : Intégration de Fontenay-Mauvoisin, Fontenay-Saint-Père, Gargenville, Guernes et Saint-Martin-la-Garenne.

La Camy en chiffres

  • 115 164 habitants
  • 35 communes
  • Budget 2015 : 111,5 millions d'euros
  • Près de 6 000 entreprises
  • 29% des entreprises de l'Opération Intérêt National Seine Aval
  • + de 25 500 emplois
  • 10 parcs d’activités d’intérêt communautaire
  • 3 filières d'excellence : mécatronique, éco-industries et facture d'instruments
  • 1 pépinière et hôtel d’entreprises Innéos
  • 1 pôle universitaire technologique avec des filières d'excellence
  • 4 pôles de gares
  • 2 poumons verts
  • 2 centes aquatiques Aqualude et Aquasport
  • 1 stade nautique international
  • 1 île de loisirs
  • 1 Conservatoire à Rayonnement Départemental - ENM de Musique Danse et Théâtre

Les grands projets

Développement économique : réaménagement des zones d’activités, création d’une nouvelle pépinière d’entreprises, accueil de nouvelles entreprises, soutien aux projets innovants et développement des pôles universitaires et de formation supérieure.

Grands équipements : l’ENM, Aqualude, Aquasport, Innéos, Mantes Université, stations d'épuration…

Déplacements, transports : réseaux de bus, développement de liaisons douces, transport à la demande, réfection et création de voiries intercommunales…

Développement durable : assainissement, gestion de l’eau et des déchets, transition énergétique...

 Informations complémentaires

Un peu d'histoire

En matière d’intercommunalité, le territoire fait figure de pionnier. Riche de 50 ans d’histoire, la communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines (Camy) a régulièrement évolué pour arriver à sa forme actuelle.

Du district urbain...

C’est une ordonnance du 5 janvier 1959 qui institue la création de districts urbains dans les grandes agglomérations. « Les districts urbains exercent de plein droit et au lieu et place des communes de l’agglomération la gestion des services de logement […], des centres de secours contre l’incendie […], des services assurés par les syndicats des communes […], des services énumérés à la décision institutive », énonce l’article 3. Créé par arrêté préfectoral le 21 novembre 1966, le District urbain de Mantes regroupe alors les communes de Mantes-la-Jolie, Mantes-la-Ville, Buchelay, Guerville, Magnanville, Rosnysur-Seine et Porcheville. Le premier conseil a lieu le 10 décembre 1966 à l’hôtel de ville de Mantes-la-Jolie sous la présidence du maire de l’époque, Jean-Paul David. Rolleboise intègre le regroupement en 1972. Au fil des années, les compétences du Dum s’élargissent et se concrétisent par de grandes réalisations : les lycées du Breuil à Mantes-la-Ville et Lavoisier à Porcheville, les collèges de la Vaucouleurs à Mantes-la-Ville et George-Sand à Magnanville, les postes de refoulement de Mantes-la-Ville, Mantes-la-Jolie et Rosny-sur-Seine, l’aménagement du bois de la Butte Verte à Mantes-la-Jolie, le centre de loisirs de Rolleboise, la réalisation d’un programme informatique de gestion des logements sociaux…*

…. À la communauté d’agglomération

En 1999, la loi dite Chevènement relative au renforcement et à la simplification de la coopération intercommunale instaure 3 types d’établissements publics : les communautés de communes, d’agglomération et urbaines. Le Dum devient ainsi la communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines le 2 décembre 1999. Exerçant jusqu’alors ses missions dans les domaines de l’équipement, du développement économique et de l’environnement, l’établissement de coopération intercommunale élargit son action à la voirie en 2000, à la protection et à la mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie en 2005 ou plus récemment à la gestion du Plan local d’urbanisme cette année.** Quant au périmètre, il connaîtra plusieurs extensions en 16 années, passant de 8 communes en 1999 à 12 en 2004, 17 en 2010, 30 en 2012 et 35 en 2013.
* Source : Mantes et Mantes-la-Ville, de 1789 à nos jours, Groupe de recherches et
d’éditions mantaises
** Source : Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France

Source : CAMY et JTM

L'agglomération en 2016

CUGPSO logoAu 1er janvier 2016, la loi Maptam (loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles) prévoit de réduire le nombre d’intercommunalités de grande couronne ayant leur siège dans l’unité urbaine de Paris. Ainsi, la Camy rejoint 5 autres intercommunalités de la vallée de Seine pour former un ensemble économique compétitif aux portes de la métropole du Grand Paris. Cette nouvelle intercommunalité, une des plus importantes de la région francilienne rassemble ainsi 73 communes et plus de 400 000 habitants.

Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise

Attention aux tiques

Les Tiques de la boucle de Guernes sont parfois porteuse de la piroplasmose.

La piroplasmose

 

C'est une maladie transmise par les tiques qui atteint les globules rouges.
La piroplasmose est l'une des maladies les plus fréquentes chez le chien, qui tue encore de nombreux chiens chaque année en France.

 

Des eaux pas si tranquilles que ça...

phoca thumb m pont bras seine 1Il fait chaud !

Une envie de se rafraichir ?

Cela tombe bien, à Guernes ce n’est pas l’eau fraiche qui manque : les bras de Seine, les étangs et juste à côté le port l’Ilon.

Les adolescents guernois et même des enfants plus jeunes l’on bien remarqué ; il y a plusieurs lieux où l’on peut trouver de l’eau pour se baigner à Guernes et aux alentours.

phoca thumb m port l ilon

Malheureusement tous ces lieux de bain potentiels comportent des dangers de noyade et des risques sanitaires.

 

Routes du 78 - Les travaux prévus cet été

Travaux d'été 2017 sur les routes départementales Cet été, le Département intensifie les travaux d’entretien et de modernisation de son réseau routier.

 

La carte interactive des chantiers routiers d’été.

Cliquez sur la carte pour des informations détaillées pour chaque point de travaux.

La période estivale offre en effet des conditions propices, avec une météo plus favorable et une circulation moins dense, pour réaliser des interventions « coup de poing » ou avancer sur des gros chantiers de plus longue haleine.

Cette période permet aussi, dès que cela est possible, d’envisager un nombre plus important d’interventions se déroulant de nuits notamment pour les renforcements de chaussée, ce qui réduit d’autant plus l’impact pour les Yvelinois. Cette année, ce sont plus de 70 chantiers répartis sur 68 communes des Yvelines qui vont se dérouler tout ou partie cet été.

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.