French English

Guernes en Coupe de France

Le chantier est colossal mais excitant!

Guernes contre Bezons - Jeudi 5 mai 2016 à 15h sur le terrain de football de Guernes.

Guernes, petite localité sympathique de 1 000 âmes, aux confins de Limay. Là, s’entraine ce jeudi 28 avril l’AS Guernoise, le club local de football. Malgré une température non printanière, joueurs et encadreurs sont présents pour la séance concoctée avec soin par le coach Morgan Arthaud.

Jeune et passionné, cet éducateur de 29 ans, arrivé au club cette saison, est en train de réussir son pari, celui de faire de l’équipe une entité qui compte. Et à quelques matches de la fin du championnat de 5ème Division District, Guernes est deuxième au classement, derrière Guerville, et a encore toutes ses chances de monter.

Créé en 1989, le club de Guernes a connu de belles heures il y a quelques années avant de tomber dans un relatif anonymat. Il y a eu pas mal de souci, c’est vrai. Mais nous continuons de nous battre pour essayer de faire vivre le club. Parfois, on avait la possibilité de monter de plusieurs divisions, mais, n’ayant pas d’arbitre officiel, nous avons été recalés. Mais on ne lâche rien, explique Lilian Borde, le trésorier du club. Le chantier de reconstruction du club est certes colossal, mais c’est un challenge excitant. Je suis arrivé dans ce club en connaissance de cause. On n’a pas beaucoup de moyens, mais je crois aux valeurs du travail ; et on voit déjà quelques changements dans l’évolution des joueurs, renchérit Morgan Arthaud.

Morgan Arthaud, ce passionné!

Educateur diplômé, ancien joueur de division régionale, Arthaud a apporté de la rigueur, du sérieux et de la variété dans les entrainements. Il a aussi fait progresser l’équipe sur le plan psychologique. Lui aussi est conscient du boulot qu’il y a à faire à Guernes, mais il n’en a pas peur. On a un bon groupe ; les gars bossent bien ensemble dans une bonne ambiance, et on vraiment adhéré au projet. Ils ont un potentiel insoupçonné que j’essaie progressivement de développer, dit le coach.

Bien encadré par Grauby Romuald, qui du haut de ses 36 ans, semble rajeunir au milieu des jeunots, et emmenés par leur "Captain Boland", cette formation fait plaisir au village, même si elle espère un soutien un peu plus accru de la part de la mairie. L’entretien de la pelouse et la mise en conformité du stade prennent du retard. Mais on veut vraiment compter sur notre maire pour nous aider. C’est aussi l’occasion de remercier Y.E.S Electricité et Lafarge qui nous permettent de tenir la saison. Nous avons aussi besoin de bénévoles pour aider les fidèles qui sont là depuis le début, plaide Borde.

Une chose est sûre, l’AS Guernoise ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Arthaud, lui, est déjà plongé dans le développement futur du club : Nous voulons créer une seconde équipe sénior l’année prochaine, puis monter aussi des équipes de jeunes. Franchement je suis motivé pour arriver à atteindre notre objectif. Ce club, ce village, le méritent. En attendant, l’équipe chère au président Roland Hauter travaille d’arrache-pied pour faire tomber Bezons en Coupe de France le 5 mai prochain. Même si cette équipe joue plusieurs divisions au-dessus, dans le championnat d’Ile-de-France, la Coupe, c’est magique. Alors, Guernes se prépare pour frapper un grand coup. Hauts les cœurs, Guernois!

Venons les soutenir

Source : http://www.actufoot78.com

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.